Respire Film Critique Essays

The scary, spellbinding performance of Lou De Laâge in “Breathe,” the story of a high school friendship that goes bad, is so gripping that Ms. De Laâge’s dangerous mixture of sensuality and bravado brings to mind Angelina Jolie in “Girl, Interrupted” and Jeanne Moreau’s Catherine in “Jules and Jim.” She is the kind of seductive daredevil who challenges admirers to follow her into the fire, no matter what the consequences.

Her character, Sarah, is a transfer student at a French provincial high school who, on her first day, makes a beeline for Charlie (Joséphine Japy), an attractive, prim classmate who is helpless against the newcomer’s onslaught of charm. Virtually overnight, the pair are best friends, and Charlie, without fully realizing it, finds herself romantically besotted. Now and then, a kiss is exchanged, but no more.

Even before Sarah reveals herself as emotionally unstable, with a ruthless, vengeful side, you fear for Charlie, a.k.a. Charlene, whose unhappily married parents battle continually about her father’s infidelities. The movie shows just enough of the domestic strife, which is punctuated by loud bouts of lovemaking overheard at night by Charlie, to convey the dynamics of her parents’ stormy relationship.

The second film by the actress-turned-director Mélanie Laurent (seen in “Inglourious Basterds”), “Breathe” was loosely adapted from a young adult novel by Anne-Sophie Brasme. It begins on a warning note, with a scene in a high school class whose teacher observes, “Passion is harmful when it becomes obsessive, which is most of the time.”

Sarah arrives with a colorful back story that sounds almost too good to be true. Her mother, she says, works for a nongovernmental organization in Nigeria. Because of political instability in the area, she has been dispatched to France to live with an aunt. The year before, she boasts, her mother took her on a safari.

“Breathe” conveys an uncanny insight into the psychology of late adolescence, when lingering childhood fantasies can combust with burgeoning adult sexuality in a swirl of uncontrollable feelings. Along with the bliss of emotional intimacy, Sarah and Charlie’s relationship produces acute anxiety for Charlie, who, in moments of conflict, hyperventilates in panic attacks that leave her gasping for breath.

Continue reading the main story

Le Journal du Dimanche

La mise en scène brillante s'appuie sur une écriture subtile. (...) Étouffant, hypnotique, en un mot, une réussite!

La critique complète est disponible sur le site Le Journal du Dimanche

Le Parisien

"Respire" est un sans-faute. Impeccablement écrit et maîtrisé, joué à la perfection, il transforme en beauté l'essai des "Adoptés" en 2010.

Télé 7 Jours

"Respire" prend à la gorge : la tension monte crescendo, jusqu'au dénouement qui laisse K.-O.

20 Minutes

Avec "Respire", Mélanie Laurent signe un excellent deuxième film.

aVoir-aLire.com

Cette seconde réalisation de Mélanie Laurent, (...) frappe par sa justesse de ton et sa tension dramatique intense.

La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

Culturebox - France Télévisions

"Respire" est un film bien dans son époque. Actrice subtile, Mélanie Laurent est aussi une observatrice délicate."

La critique complète est disponible sur le site Culturebox - France Télévisions

Ecran Large

Mélanie Laurent revient avec un deuxième film maîtrisé, entre ombre et lumière.

La critique complète est disponible sur le site Ecran Large

Elle

Si on éprouve quelques réticences au début (...), elles s'évanouissent dès lors que l'histoire mute en thriller et nous embarque dans l'angoisse de l'héroïne.

La critique complète est disponible sur le site Elle

Femme Actuelle

Sa [Mélanie Laurent] direction d'acteurs et surtout d'actrices fait merveille dans cette histoire trouble. Une belle réussite.

La critique complète est disponible sur le site Femme Actuelle

Le Dauphiné Libéré

Adapté d’un roman d’Anne-Sophie Brasme, un film d’une sensibilité à fleur de peau, où la justesse de l’interprétation et de la réalisation emporte l’émotion.

Libération

Le film réfute tout jugement moral pour aller au bout de son fatalisme destructeur, en équilibre instable sur ces aléas, faisant qu’un jour toute victime peut se révéler bourreau, et vice versa.

La critique complète est disponible sur le site Libération

Metro

(...) Mélanie Laurent signe avec "Respire" un très beau film, suffocant et tendu, sur la cruauté et la fragilité adolescentes.

Ouest France

Un drame installé avec une maîtrise impressionnante.

Paris Match

Mélanie Laurent confirme son talent de réalisatrice avec son deuxième film, qui évite le naturalisme pour imposer une atmosphère proche du fantastique.

La critique complète est disponible sur le site Paris Match

Première

Cruellement, toujours à bonne distance, la caméra enregistre les soubresauts de l'adolescence avec une rare justesse, jusqu'à l'irrespirable dénouement.

Public

Un film cruel et beau à couper le souffle.

Studio Ciné Live

Voir la critique sur le site de Studio Ciné Live.

La critique complète est disponible sur le site Studio Ciné Live

Télé 2 semaines

Mélanie Laurent tire le maximum de son duo de comédiennes : la touchante Joséphine Japy, véritable révélation, et la lumineuse Lou de Laâge, parfaite en peste antipathique. Malgré quelques artifices et tics esthétiques, le film tient le spectateur en haleine de bout en bout.

La critique complète est disponible sur le site Télé 2 semaines

TF1 News

Un second long métrage cruel et lumineux sur l'adolescence, supérieur à son précédent "Les adoptés", abordant les relations toxiques et soutenu par deux actrices formidables.

La critique complète est disponible sur le site TF1 News

Voici

Après "Les Adoptés", Mélanie Laurent raconte une amitié toxique, en dressant le portrait suffocant d'une perverse narcissique.

Closer

Entre amitié, amour ou franche détestation, ce film brillamment interprété par des jeunes actrices ne laissera pas indifférent.

Direct Matin

(...) le deuxième film de Laurent confond parfois tempérament et maniérisme. Pourtant, la violence sous-jacente de ces rapports de force est cernée avec brio.

La critique complète est disponible sur le site Direct Matin

La Voix du Nord

Nimbée d’une auréole compatissante, Miss Laurent plaque un sujet dérangeant sur sa mise en scène pleine d’affects. (...) Sachons tout de même lui reconnaître le talent de diriger des actrices de caractère.

La critique complète est disponible sur le site La Voix du Nord

Le Nouvel Observateur

"Respire" est (...) une petite surprise : sans casser des briques, il révèle une réalisatrice plus subtile qu'on ne l'aurait imaginée, capable de puiser dans une sensibilité jusqu'alors totalement invisible.

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

Les Fiches du Cinéma

Deux amies se trouvent en cours d'année de Terminale. De leur amitié fusionnelle à la cruelle désillusion, Mélanie Laurent saisit avec force l'adolescence et ses fracas.

La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

Les Inrockuptibles

Son film est bien écrit, bien dirigé, bien joué, il ne se la pète pas, et ce qu’il ose parfois fonctionne bien. Un bon travail d’artisanat.

La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

Télérama

(...) Dès que la stylisation cède le pas à la psychologie, le récit faiblit. (...) Respire révèle néanmoins deux actrices prometteuses (...).

La critique complète est disponible sur le site Télérama

Chronic'art.com

La physionomie de "Respire" n'en reste pas moins crispée par son volontarisme et son esprit de sérieux, qui prête naturellement à la parodie.

La critique complète est disponible sur le site Chronic'art.com

Critikat.com

"Respire" n’est que la mise au goût du jour d’un roman de gare d’il y a vingt ans.

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

La Croix

La représentation de l’amitié naissante et du quotidien des lycéens manque parfois de recherche. Malgré le talent des jeunes actrices, on peine à croire que le personnage de Sarah, immédiatement antipathique, puisse enjôler son entourage.

La critique complète est disponible sur le site La Croix

Le Monde

(...) première moitié prometteuse, deuxième partie ternie par un épilogue trop mélodramatique. (...) le film devient caricatural et finit par s'épuiser, faute de souffle suffisant.

La critique complète est disponible sur le site Le Monde

L'Express

Voir le site de L'Express.

La critique complète est disponible sur le site L'Express

Positif

La réalisatrice se repose sur une bande-son tonitruante pour tenter de rentrer en force dans l'intimité troublée de la suppliciée. En vain.

Categories: 1

0 Replies to “Respire Film Critique Essays”

Leave a comment

L'indirizzo email non verrà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *